Europe, Voyages

Préparer son trek en Ecosse

Dans un peu moins d’une semaine, je m’envole pour mon premier trek en solo ! Et un trek, surtout en solo, ça se prépare un minimum si on veut pas se retrouver perdue dans la campagne sous la pluie.

scottish-trek-preparatifs
– Pourquoi l’Ecosse ?  Pourquoi à pied ?-

Il y a environ un an de cela, je suis tombée sur cet article  ! On y parle de trekking en Ecosse et notamment de la John Muir Way. Et juste en lisant ces quelques lignes, ces toutes petites lignes, j’ai instantanément voulu y partir. De la nature à perte de vue, du vert, de l’air frais, de la bonne gadoue. Tout ce que j’aime. Il me manquait juste le temps pour y aller.
Et le fait de le voyager en Ecosse à pied, et non en voiture par exemple (de nombreux road trip se font en Ecosse) est totalement en accord avec mes idéaux d’un tourisme plus durable, plus « low impact ». Excepté les avions A/R, je n’utiliserais donc que mes petits pieds, et des transports en commun, en privilégiant le train.
Alors oui, ce moment, c’est octobre mais je ne voulais surtout pas rater l’occasion. Donc on s’équipe d’une bonne polaire, et on y va !

– Le trajet –

La John Muir Way était donc ma première idée, celle qui m’avait donnée envie de m’envoler pour l’Ecosse. Mais je l’ai plus ou moins abandonné quand j’ai vu qu’une grande partie du trajet manqué de nature à mon goût.
Voulant toujours partir d’Édimbourg et finir à Glasgow, je me suis intéressée aux parcs se trouvant autour de Glasgow et je suis tombée sur le Loch Lomond, non loin d’Helensburgh (autre ville présente sur la John Muir Way).

J’ai donc emprunté un peu de la John Muir Way, dédicé de prendre un peu le train et le ferry pour économiser mes souliers, et de visiter le Loch Lomond et ses nombreuses randonnées ! #soexcited 

capture1

Partant d’Edimbourg, le trek se fera sur les pas de la John Muir Way pour les deux premières étapes à South Queensferry et Linlithgow. Le camping sauvage sera de la partie, merci aux ours et araignées de rester chez soi 🙂

De Linlithgow, il faudra prendre le train jusqu’à Balloch, plus grande ville aux abords du Loch Lomond. Balloch reste cependant très touristique, et donc chère. J’irais donc dormir chez l’habitant à Drymen. Direction Balmaha dès le lendemain, pour visiter les abords du lac et le Conic Hill, avant de passer une nouvelle nuit sous tente.

Et là, là, arrive le moment que j’attends le pluuuuss dans mon périple : la traversée en ferry du Loch Lomond ! De l’île d’Inchcailloch jusqu’à Luss, je vais passer 45 min, que j’imagine comme hors du temps.

Enfin, il sera temps de rentrer à Balloch, pour prendre un dernier train pour Glasgow, où je passerais mes derniers jours « scottish ».

J’ai hâte de vous raconter tout ça en détails, et en attendant, je vous partagerai quelques photos via Instagram.

Et vous, êtes vous déjà parti(e) en trek ? en solo ?

 

2 réflexions au sujet de “Préparer son trek en Ecosse”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s