Lifestyle Green, Voyages

Les indispensables du sac de voyage

Après la succession de longs week-ends, on sent l’été qui approche. Et pour beaucoup, été rime avec vacances ! Et donc si vous suivez mon raisonnement, qui dit vacances, dit sac de voyage … Sauf que là c’est (souvent) le drame.

Pour ma part, j’ai depuis longtemps abandonné l’idée d’une valise à roulette, ou d’un joli sac porté épaule. La première ne roule pas dans les escaliers, et il y en a toujours plus qu’on ne croit, et le deuxième te laisse une épaule démontée accompagnée d’une jolie trace rouge. Même si, je vous l’accorde, le sac de randonnée, ce n’est pas très glamour non plus.

Mais pour l’amatrice de trek et d’épopées « rendons-nous à la gare à 6h du matin » que je suis, c’est le plus pratique. Un peu de rose, et le tour est joué !

L’essentiel du sac de voyage

Le choix du sac

Je possède deux modèles simples en 50L. Je trouve que c’est le bon volume pour une excursion de plus ou moins une semaine, surtout pour une fille en termes de poids. En effet, plus le sac est grand, plus on va vouloir stocker, plus ce sera lourd et inconfortable. Si vous comptez en plus le porter tous les jours, pour un trek par exemple, ou un trip de ville en ville, le poids devient une question cruciale.

De même, posséder un modèle polyvalent est la meilleure option, pour que votre sac puisse vous suivre tant en randonnée/camping qu’en ville. Personnellement, j’ai un vieux sac Columbia qui est parfait pour la randonnée, avec sa forme ergonomique et ses sangles pour attacher ma tente de trek ou mon tapis de sol. Mais, il ne possède pas de rabat avec une poche zippée comme mon modèle Quechua. Ce compartiment est très pratique pour garder à disposition les affaires importantes (clés, passeport, porte-monnaie, lunettes de soleil). Enfin, d’autres modèles possèdent un zip sur le dessus du sac, permettant d’accéder aux affaires rangées dans le bas du sac sans tout déranger.

En termes de rapport praticité/prix, j’opterais pour un de ces sacs :

Sac à dos Quechua violet 50L

Sac à dos Quechua gris 50L

Sac à dos The North Face 51L

Les accessoires indispensables

J’ai également quelques indispensables que je transporte toujours avec moi, quelques soit la destination. Ils me permettent de parer aux gosses qui crient dans le train, au petit moment de solitude quand on voyage seul(e), mais aussi aux petits bobos et à la mine déconfite après une nuit dans le bus.

Un livre : j’aime beaucoup lire, et si on assume pas parfois de manger seul(e), ça peut donner une contenance. Très pratique aussi lors des longs voyages …

Des écouteurs : contre les voisins bruyants, pour appeler en kit main libre, et pour mettre un fond musical sur le défilement de paysage

Une gourde d’eau : le mieux étant celle en inox. Que ça soit vide pour passer les contrôles à l’aéroport, dans le train ou le bus, la clim dessèche, et c’est moins polluant et moins cher qu’une bouteille d’eau au distributeur automatique.

Un porte-monnaie compagnon : le format est très pratique pour contenir tous les papiers concernant le voyage, le passeport, et autres documents. Le mien vient de chez Nat&Nin.

Un petit porte-monnaie : pour glisser la petite monnaie et la carte bleue. Je trouve que ça évite de perdre les papiers importants contenus dans le compagnon, en différenciant bien les usages.

Un élastique : c’est idiot, mais ça peut être tellement utile !

Un masque pour les yeux : il devrait être en haut de la liste tellement je trouve ça indispensable pour les trajets très tôt ou de nuit. A accompagner de boules Quiès pour les plus sensibles au bruit.

Une écharpe : été ou hiver, il risque toujours de faire froid dans les transports. Roulé en boule, elle peut servir d’oreiller d’appoint. Si vous en choisissez une grande comme la mienne, elle peut aussi servir de couverture.

Un baume du tigre : c’est l’indispensable contre les bobos et douleurs articulaires et musculaires. Si vous partez pour de longues journées de marche, il sera votre allié.

Un correcteur : hop on efface les cernes de cette vilaine nuit en bus, ni vu ni connu. Avec le mascara, ce sont mes alliés pour mes trips où j’enchaîne nuits en bus ou en tente.

Un petit pot d’huile de coco : il peut servir de crème hydratante jour/nuit, de baume à lèvres, aider à guérir les gerçures et brûlures, mais aussi les inconforts vaginaux.

De l’huile de Tea Tree : je ne partirais plus sans ! Utile sur les piqûres d’insectes, pour le petit bouton d’acné qui pousse au milieu du front (pas top sur les photos souvenirs), ou pour un aphte. Il a des propriétés antiseptiques qui font des miracles

A cela, s’ajoutent les indispensables selon le type de voyage et la destination, ou nos habitudes et besoins personnels. C’est donc une liste non-exhaustive, mais qui me sert de base.

Je serais ravie de découvrir vos indispensables, donc n’hésitez pas à me les laisser en commentaire.

(Par)courons le monde autrement !

Camille Court en Vert de Visit and Run

3 réflexions au sujet de “Les indispensables du sac de voyage”

  1. Mon sac est beaucoup plus léger mais le teatree est un très bon compromis entre faible encombrement, spectre d’action large et petit prix. Pas pour rien qu’il était obligatoire dans le paquetage des bidasses australiens…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s