Lifestyle Green, Voyages

10 astuces pour voyager écolo

2017 a été déclarée « Année internationale du tourisme durable pour le développement » par les Nations Unies.

Mais qu’est-ce que le tourisme durable ? C’est le fait de voyager en préservant et respectant les populations, cultures, et l’environnement.

Et cette année, les bonnes pratiques du tourisme durables sont mises en lumière, pour encourager tant les touristes que les professionnels à les mettre en pratique. En effet, l’industrie du tourisme est au 1er rang des industries mondiales, et représente plus de 1,1 milliards  de touristes internationaux entrants.

banniereV2

Voyager a donc un réel impact sur notre environnement, sur nos différences et sur l’évolution de nos cultures. Mais tout à chacun, nous pouvons agir, en adoptant des réflexes simples, comme :

  1. Eviter l’avion ou la voiture dès que possible

Bien sûr, pour rejoindre un autre continent, l’avion sera l’option première (de plus les voyages en cargo ne sont pas forcément plus écologiques). Mais vous pouvez remplacer vos vols internes par des voyages en bus ou en train, ou autres moyens de transport locaux. Ces trajets feront partis du voyage et vous donneront un supplément de paysages à voir.

Processed with VSCO with c2 preset

  1. Choisir des logements éco-responsables et/ou locaux

Le choix de l’hôtel peut être un acte responsable ; en choisissant un établissement labellisé, vous participez au développement des bonnes pratiques.

Vous pouvez aussi dormir chez l’habitant, pratiquer le Couchsurfing, ou choisir des hôtes locaux. Ce mode de consommation fera marcher l’économie locale et vous fera rencontrer des locaux. C’était le cas pour moi en Croatie ou en Ecosse et j’ai à chaque fois eu de bons conseils et un accueil chaleureux avec mes hôtes Air Bnb ou Couchsurfers.

img_20161009_082021

  1. Consommer local

Découvrir les spécialités culinaires locales fait partie du voyage ! Une fois encore, les locaux vous donneront leurs meilleures adresses. TripAdvisor fera le reste.

Petit conseil tout de même, n’hésitez pas à vous servir de votre traducteur pour être sûr de ne pas manger un aliment auquel vous êtes allergiques, ou de la viande si vous êtes végétariens comme moi #çasentlevécu !

 

  1. Investir dans du matériel durable

Que vous partiez en trek, ou en vacances repos, il vaut mieux investir dans un sac à dos/valise (et des chaussures !) qui ne va pas vous lâcher en cours de route. D’une, parce que c’est embêtant, on n’a pas envie de balader ses affaires dans un sac poubelle. Mais aussi, parce que selon le pays où l’on se trouve, le système de gestion de déchets ne sera peut-être pas assez évolué. Oui c’est qu’un sac, qu’une paire de chaussures … mais aussi celle du voisin, de la voisine, et de l’autre touriste là-bas.

De même, préférez les tubes de voyage à remplir de vos produits cosmétiques habituels. Vous les conserverez d’un voyage sur l’autre et éviterez ainsi d’acheter des mini produits qui ne sont que des déchets supplémentaires.

Processed with VSCO with 7 preset

  1. Choisissez la bonne crème solaire

Les crèmes solaires sont toxiques pour l’environnement, mais aussi pour vous. Véritable danger pour les poissons, elles sont remplies de perturbateurs endocriniens. Ces derniers féminisent les poissons, rendant les mâles moins fertiles. Les crèmes solaires créent aussi un filtre à la surface de l’eau, qui empêchent la photosynthèse de la flore marine, et étouffe les microsystèmes. Donc préférez les crèmes solaires bio, et le lait solaire aux huiles.

  1. Evitez les déchets

Comme pour les mini produits, on évite d’emmener des emballages qu’on ne réutilisera pas, et surtout de les laisser sur place !

Gérez vos déchets aussi, en ayant toujours un sac poubelle sur soi ou un cendrier de poche. Pas de mégots sur la plage, pas d’emballage sur le bord de route, etc.

  1. En nature, suivre les sentiers balisés

Il n’existe pas un endroit naturel visité qui ne subissent pas l’impact de l’être humain. S’il y a des sentiers, c’est pour vous guider, mais c’est aussi pour préserver la faune et la flore. Les écosystèmes sont fragiles, ne piétinez pas les zones sensibles.

imgp3812

  1. Touchez avec vos yeux !

Dans la même logique, ce beau corail au fond de l’eau, il est ne sera beau que dans son environnement. Prenez en photo, admirez avec vos yeux, mais ne ramassez/arrachez pas 😉

  1. Voyagez local

Parfois, le bonheur se trouve à quelques heures de train. La France offre de magnifiques paysages, par exemple. Il n’est pas obligatoire de partir à l’autre bout du monde. Outre sauvez vos finances, il pourra aussi faire marcher l’économie de régions plus reculées.

Trivago a d’ailleurs fait une liste des 30 plus beaux endroits de France qui fait rêver !

Vous pouvez aussi profitez de vos vacances pour redécouvrir votre ville ou votre région. Pris dans le train-train quotidien, on en oublie souvent la beauté de ce qui nous entoure.

imgp3363

  1. Réserver son voyage via un moteur de recherche qui replante des arbres

Vous connaissez Ecosia ? C’est le moteur de recherche qui vous permet de replanter des arbres aussi simplement qu’en faisant votre recherche. Réservez vos vacances via ce moteur de recherche, c’est un peu faire de la compensation carbone sans en avoir l’air. C’est simple, ça donne bonne conscience, et c’est vraiment utile pour demain.

Alors, (par)courez le monde de façon durable pour le faire longtemps 😉

1 réflexion au sujet de “10 astuces pour voyager écolo”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s