Europe, Run City Guide, Voyages

Run in Split

C’est dans la douce chaleur matinale que j’ai découvert Split en  juillet dernier. Ville croate hautement touristique, y courir en journée relève plus du parcours de slalom d’un skieur alpin, que d’une balade au son des criquets en bord de mer. La chaleur en plus.

Parce qu’ici, il fait très chaud, et l’environnement rocheux n’arrange en rien à la température ambiante. Partir dans le peu de fraîcheur matinale reste donc la seule option pour éviter foule et l’hyperthermie. Ça tombe bien, c’est aussi la meilleure façon de voir Split autrement 😉

Pour l’itinéraire Strava du parcours, c’est par ici !

Split, à la lumière du matin, prend des faux airs de port de pêche ; quelques locaux se baladent, panier sous le bras ou slip de bain sous le short. La plage de Bacvice, classée Pavillon Bleu, est par ailleurs vide de monde, laissant la mer translucide aux petits vieux du coin.

L’ambiance est réellement différente de celle que l’on peut avoir en journée ; tout est calme, pas un cri d’enfants, ni de splash répétitifs. Pas de joueurs de « picigin », sport favori des splitois. Les noctambules prisant les boîtes de nuit alentours s’en sont allés à l’aube. Seulement le bruit des légères vagues qui s’écrasent en douceur sur le bord. Pas de soleil écrasant, une juste lumière rosée qui embellit le bleu de la mer et du ciel. On peut courir le long de la plage, sur les pontons en béton jusqu’à remonter par des escaliers cachés entre les pins ou revenir sur nos pas pour continuer la visite de l’autre côté de Split.

En passant par-dessus la voie ferrée, le panorama nous offre une vue dégagée, avant de descendre vers le port sur le mont Kozjak et la Cathédrale Saint-Dominus, mausolée de l’empereur Dioclétien converti en église en 650. Le campanile qu’on aperçoit y fut rajouté seulement au 12ème siècle.

Il faut traverser la gare routière et la valse des bus et ferrys qui amènent les premiers touristes, et longer les quais jusqu’à la partie du port qui abrite de majestueux voiliers. Le port de Split, étant autant touristique qu’industriel, se divise en deux parties : les ferrys d’un côté, les bateaux de plaisance de l’autre. Entre ces parties du port, juste au-dessus sur la droite, vous avez un marché couvert, qui s’anime déjà aux premières heures, idéal pour un stop fruité sur le retour : les fruits y sont délicieux et peu chers 😉

Mais gardez votre belle foulée pour la suite. Quelques escaliers, vous attendent dans la ruelle menant au panorama du mont Marjan.

Véritable poumon vert de la ville, le parc Marjan a été préservé et même entretenu pour le plaisir des splitois. La presque-île, longue de 3,5km, surplombe la ville avec un sommet à 178m, et accueille, outre les sportifs et familles en balade, une végétation méditerranéenne très riche avec ces cyprès, genêts, lauriers roses et pins d’Alep.

Pour en profiter, il vous faudra continuer de longer le port de Split jusqu’à l’église St François et son couvent. Elle tire son nom des Franciscains qui y habitèrent dès le 13ème siècle. Puis, vous prendrez la rue sur la droite (rue Senjska) avant d’atteindre ruelles et escaliers menant jusqu’au fameux point de vue. Et quelle vue ! Elle embrase tout Split, des montagnes au bleu de la mer.

Selon votre forme, il ne vous reste plus qu’à crapahuter dans le Mont Marjan qui saura vous offrir escaliers et côtes à n’en plus finir pour quelques exercices de fractionnés. Ou simplement, vous coupez le souffle.

En redescendant du mont Marjan, vous pouvez emprunter la promenade jouxtant le port de plaisance de Split, en longeant la place de la République sur votre gauche, dont l’architecture est non sans rappeler la domination vénitienne  dans les années 1400. Vous pouvez aussi essayer de traverser la vieille ville en courant, mais les ruelles y sont étroites et si le flot de touristes à commencer, il sera difficile d’y courir réellement. Finir aux pieds du marché semble une alternative plus saine !

Il ne vous reste plus qu’à vous baigner dans les eaux translucides de la mer Adriatique et prendre vos marques sur la plage pour un repos bien mérité.

Pour continuer la visite de Split, c’est par ici 🙂

(Par)courez le monde autrement !

 

3 réflexions au sujet de “Run in Split”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s