Monodiète de sport quand on est sportif
Lifestyle Green

Ma monodiète de pommes

La monodiète, régime qui consiste qu’un seul et même aliment pendant un, deux ou trois jours, a ses adeptes autant que ses détracteurs. Pratique dite ancestrale, peur de carence, inutile, utile, on trouve de tous les avis sur le web. Intéressée par l’action détox et dépurative du foie et des intestins, j’ai voulu tester par moi-même avec une monodiète de pommes sur deux jours, ce qui semblait, sur le papier, parfait pour une remise en route post-période de fêtes.

Pourquoi faire une monodiète de pommes ?

L’objectif de ce type de régime spécifique sur une durée limitée est de détoxifier le corps. En effet, notre organisme subit différentes agressions journalières consenties (alcool, tabac, alimentation trop sucrée ou trop grasse), ou non consenties (pollution, additifs alimentaires, etc). Le corps traite une grande partie de ces excès de molécules toxiques grâce au foie, aux intestins, à la peau, aux poumons et aux reins. Ce sont les émonctoires, de petites usines de retraitement et d’élimination des déchets. Malheureusement, il arrive parfois que notre corps soit débordé et qu’il ne puisse plus traiter correctement cet afflux de molécules toxiques. La détox devient donc une solution pour aider notre corps à retrouver son bon fonctionnement.

En effet, ne manger qu’un seul et même aliment va permettre à notre intestin (notre deuxième cerveau !) de ne traiter qu’une seule information, et donc de se reposer. L’énergie que l’organisme dépense normalement pour la digestion pourra être utilisée pour éliminer les déchets.

Pour ma part, j’ai des intestins assez fragiles, et en tant que sportive, c’est vraiment une peine que d’avoir du mal à digérer certains aliments. La monodiète de pomme étant censé nettoyer les intestins, et aider au renouvellement de la flore intestinale, elle me semblait plutôt bien destinée pour rétablir l’ordre dans mon organisme (surtout après les fêtes !).

Monodiète de sport quand on est sportif

Ma version de la monodiète de pommes

Bien que le renouvellement de la flore se fasse au bout de 72h, j’ai préféré ne faire que 2 jours de monodiète de pommes pour correspondre avec mon programme sportif. Je me voyais mal faire des longues distances en course à pied ou du fractionnés avec seulement quelques pommes. Pour autant, j’ai fait précéder ma monodiète de deux jours de repas léger et vegan : pas de produit animal, pas de féculent le soir, et une grande dose de légumes. Des repas complets et équilibrés au niveau des apports, mais qui permettent déjà de mettre la digestion au repos.

De plus, la monodiète s’enchaîne plus facilement après. Il est déconseillé de faire un gros repas la veille d’une monodiète : fringale assurée ! Pour aider à l’action détox, j’ai également préparé une infusion d’ortie piquante, plante qui aide naturellement à l’élimination des déchets du foie.

Jour 1 – entre angoisse et détermination

La veille, mon état d’esprit était plutôt celui d’une guerrière qui se prépare au combat. Il fallait mentalement que je me sente déterminée à manger des pommes toute la journée. Heureusement, ce fut une journée assez calme pour moi, entre la météo qui ne donnait pas envie de sortir et les tâches les plus importantes de mon travail effectué en début de semaine, je n’avais pas de source de stress. J’ai quand même fait 40 min de renforcement musculaire, en me disant que je pourrais arrêter plus facilement si je me sentais mal (une de mes plus grandes craintes en continuant le sport). Mais c’est passé comme une lettre à la poste … sauf pour mes abdos !

Le soir, sentir les effluves du repas en famille m’ont donné envie de manger autre chose. Une journée de pomme c’est déjà bien monotone !

  • Matin : 2 pommes
  • Midi : 3 pommes
  • Goûter : 1 pomme
  • Diner : 3 pommes (j’ai eu du mal à finir la troisième)

Jour 2 – elle est où la pizza ?

Après une bonne nuit, je me suis levée légère et sans une faim de loup, ce qui est plutôt contraire à mes habitudes. J’ai fait attention à bien boire, et j’ai mangé une pomme en en-cas à 11h avant de prendre mon vélo pour une sortie en douceur sur le littoral. En revenant de ma pause ride, sur les coups de 14h, j’ai eu une grosse faim, mais je n’avais plus de pommes sous la main. Mais bizarrement, mon estomac m’a laissé assez tranquille. Il a surement « réduit » vu mon alimentation des derniers jours. Sur le chemin du retour vers chez moi en fin de journée, je n’avais qu’une idée en tête : mon porridge de demain matin (et la pizza prévue pour mon anniversaire dans quelques jours) ! J’ai la satiété mais la cure est vraiment monotone, je suis bien contente d’avoir choisi de la faire sur seulement 2 jours.

  • Matin : 2 pommes
  • Midi : une pomme à 11h, une pomme en ravito pendant le vélo
  • Goûter : 2 pommes au micro-onde avec de la cannelle
  • Dîner : 3 pommes (lassitude)

Avantages & inconvénients de la monodiète de pommes

Comme dit dans l’introduction, la monodiète a ses fans et ses drétacteurs. Certains la mettent sur un piédestal, tandis que d’autre l’abhorre. Après ces deux jours, je ne suis ni dans un camp ni dans l’autre. Je pense que les effets ont été positifs : mon ventre n’est plus gonflé, je n’ai pas eu de baisse de régime ou de fatigue, j’ai pu faire du sport, mais je trouve ça lassant et difficile à faire si on doit partager ce « repas » avec d’autres personnes. Je pense réellement que ça a fait du bien à mes intestins, et je verrais dès demain si l’effet aura été positif sur mes exploits sportifs. Voici donc ce que j’en ai tiré comme avantages et inconvénients :

Avantages :

  • La pomme a une action coupe-faim, on a donc plus vite le sentiment de satiété
  • La pomme est riche en antioxydants et en pectines qui ont la faculté de capter les métaux lourds (et donc de vous en nettoyer)
  • C’est un antiseptique intestinal : avis au bidou mal en point !
  • Il devrait y avoir un effet positif sur la digestion, c’est vrai que c’est mieux pour ma part, mais pas non plus miraculeux …
  • J’ai perdu 2kg … ce qui est plutôt logique, mais pas forcément à long terme à mon avis. Pour autant, une détox est un bon starter pour un régime équilibré favorisant le retour au poids de forme (je ne parlerais jamais de régime pour maigrir !)

Inconvénients :

  • C’est LASSANT ! Même en alternant pomme crue/cuite, c’est toujours une pomme, et j’adore faire des salades composées, alors bon … vous imaginez ma frustration
  • J’ai eu parfois un peu faim, ou un manque de satisfaction culinaire qui donne envie de manger
  • Socialement, c’est assez difficile
  • Il vaut mieux être tranquille et avoir ses toilettes pas loin …

Je ne sais pas si je testerais à nouveau la cure de pommes … Bien qu’il y ait peu de risques de carences sur deux jours (par contre possiblement au-delà de trois jours, de mon avis de non-spécialiste), je pense qu’au final, une alimentation équilibré et avec peu de féculents et beaucoup de légumes sur quelques jours doit profiter autant aux intestins tout en créant moins de frustration. Quoiqu’il en soit, c’était un test pour essayer de …

(Par)courir le monde autrement !

Camille CourtenVert de Visit and Run

4 réflexions au sujet de “Ma monodiète de pommes”

  1. Merci d’avoir testé sur toi et partagé ton retour avec toutes les précautions qui s’imposent. on lit tellement tout et n’importe quoi, cela me semble plus raisonnable que tout ce que j’ai pu en lire jusqu’à présent. Je comprends que tu as gardé ton rythme habituel de repas? J’ai en souvenir des collègues , qui du coup mangeait sans arrêt (des pommes, mais sans arrêt)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s