Visit and Run Marseille
Run City Guide

Marseille aux mille visages

Marseillle, cité phocéenne du sud de la France, l’Athènes des Gaules, la ville rebelle, le soleil, la mer et ses montagnes rocheuses … Marseille a mille facettes. Bien trop pour les découvrir en une seule sortie running ! Cependant, c’est l’essence de Marseille que je vous propose de découvrir à travers ce parcours Visit&Run. Entre corniche en bord de mer, vieux port, Mucem, et autres édifices ou quartiers mythiques de Marseille, vous pourrez profiter du soleil et du doux vent marseillais.

Courir à Marseille

https://www.openrunner.com/r/8456440

Le vieux port et le fort Saint-Jean

Au bout de l’avenue de la Cannebière, le Vieux-Port est le théâtre de 26 siècles d’histoire. Il a été le centre économique de la ville jusqu’au milieu du 19ème siècle.

Visit and Run Marseille

Rénové en 2013, les quais sont très agréables à (par)courir, avec ses nombreux restaurants d’un côté, et sa large promenade côté port. Lieu de rassemblement populaire, il est très fréquenté, il faudra cependant un peu zigzaguer entre les passants avant d’atteindre le fort Saint-Jean.

Visit and Run Marseille

Ce dernier doit son nom à la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Construite au milieu du 15ème siècle par le Roi René, la tour carrée servait à garder et protéger le port. Il a été classé Monument historique en 1964. Bien qu’on puisse le traverser de part en part, il est très agréable d’en faire le tour, avec vue sur Notre-Dame-de-la-Garde, le Palais du Pharo … puis le Mucem

Visit and Run Marseille

Le quartier de la Joliette

Sans le traverser, en faisant le tour du fort Saint-Jean, on a déjà une vue idéale sur le Mucem, la Villa Méditerrannée, et la Cathédrale de la Major. Du haut du fort Saint-Jean, vous pourrez également atteindre le rooftop du Mucem grâce à une passerelle.

Visit and Run Marseille

Le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) est un projet gouvernemental porté par le ministère de la Culture et de la Communication. Premier grand musée national consacré aux civilisations de Méditerranée, il a été inauguré en 2013, tout comme la Villa de la Méditerrannée juste à côté.

Visit and Run MarseilleEn continuant notre route, la Cathédrale de la Major nous attend de toute sa hauteur. Son architecture et sa décoration ont un aspect particulier pour un édifice religieux. Elle été érigée en basilique mineure en 1896, à l’ouest de la cathédrale primitive.Visit and Run Marseille

Le quartier du Panier

Changement d’ambiance à trois rues de là ; mélange des ruelles provençales de Marcel Pagnol et de street art résolument moderne, le Panier est caractéristique de la mixité populaire de Marseille. Après quelques escaliers, on arrive sur une placette qui inspire au pastis et à la pétanque. Portrait peint sur le fond, et autres œuvres dans la rue éponyme ou sa parallèle.

On finit par arriver sur la Vieille Charité. Bâtiment construit pour abriter les indigents et les pauvres de la ville, elle accueille aujourd’hui plusieurs structures cultures.

Du Palais de la Bourse au populisme de Noailles

Le Palais de la Bourse a été inauguré en 1860 lors de la venue de Napoléon III. Il a été construit par l’architecte Pascal Coste pour accueillir la Chambre de Commerce de Marseille, doyenne de France (elle existe depuis 1599 !), non loin du port où l’activité commerciale se concentrait. Une grande place lui fait d’ailleurs face, surement ancien lieu de négoces.

Visit and Run Marseille

En remontant la Cannebière, on change d’architecture et d’ambiance en remontant à travers le quartier populaire des Noailles. On y retrouve tous les jours un marché le long de la rue du Marché-des-Capucins. Tour à tour quartier religieux, aristocrate, puis bourgeois, c’est aujourd’hui un quartier populeux, qui a vu de nombreux beaux bâtiments détruits pour cause de réaménagement urbain. Le contraste est fulgurant avec d’autres quartiers de Marseille, notamment celui du Port et du Palais de la Bourse ; de nombreux immeubles sont insalubres et à l’abandon … C’est une des facettes de la ville qui n’en est pas moins belle. C’est bien la diversité qui nourrit et renforce la « ville rebelle » ! Le quartier de Noailles est d’ailleurs souvent surnommé le « ventre de Marseille ».

Un peu plus loin, le cours Julien s’inspire d’ailleurs de ce populisme via ses devantures ornées de street art colorés, et ses bars peu chers où la jeunesses branchée s’y retrouvent le soir venu.

Visit and Run Marseille

La remontée vers la Bonne Mère

courir-visiter-marseille (13)

En redescendant du cours Julien vers la commerçante rue de Rome, on remonte sur le cours Pierre Puget jusqu’à atteindre le jardin de la Colline Puget. Quelques escaliers en lacets à travers le jardin, et c’est la fameuse Montée de l’Oratoire qui se présente face à nous. Avec 110D+ sur 1km, la montée (é)pique mais la vue en vaut la chandelle.

Outre la beauté du site de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Garde (classé depuis 1917), le panorama sur la ville est à couper le souffle des montagnes à la mer. Bâtie sur les bases d’un fort du 16ème siècle construit par François Ier, pour résister au siège de Charles Quint, la basilique comporte deux parties : une crypte, creusée dans le roc et au-dessus une église haute décorée de mosaïques. Au sommet de son clocher carré de 41 mètres de haut, une tour d’environ 12 mètres sert de piédestal à la statue de la Vierge à l’Enfant (la « Bonne Mère ») qui fait elle-même environ 11 mètres de haut.

Considérée comme la gardienne des nombreux marins et pêcheurs qu’accueillent Marseille,  l’intérieur de Notre-Dame-de-la-Garde est orné de nombreuses plaques et autres objet le rappelant. C’est donc plus qu’un site historique exceptionnel, ou qu’un édifice religieux impressionnant ; la « Bonne Mère » fait partie de l’âme des Marseillais.

Une descente méritée vers le bord de mer

Sur la droite derrière le parking de la cathédrale, on accède à un portail qui mène au Jardin du Bois Sacré par des escaliers (à ne pas prendre en vélo). Creusés à flanc de roche, la descente est longue mais agréable jusqu’à la route. Il faudra ensuite descendre le Chemin du Vallon de l’Auriol. Bien que calme et bordé de jolies maisons provençale, les trottoirs sont par moment envahis par les voitures stationnées, ce qui peut corser la descente en courant.

Cependant, l’arrivée sur le bleu de la mer vaut ce petit désagrément.  La Corniche Kennedy, nommée selon le célèbre président américain juste après son assassinat en 1963, offre un des plus beaux paysages en balcon sur la Méditerranée et ses îles. Côté mer, un banc longe la corniche sur presque toute sa longueur, ce qui en fait un banc de plus de 3km de long !

Visit and Run Marseille

Au numéro 174 de la Corniche, à côté d’un pont, se trouve le Marégraphe. Edifié en 1884 pour enregistrer les variations de niveau de la mer Méditerranée. Il est aujourd’hui le point de référence de l’altitude zéro en France. Malheureusement, depuis peu le Marégraphe se détériore à cause de l’érosion. Des actions doivent être mises en place pour sauver ce bâtiment d’une valeur historique et scientifique ; devant le coût des réparations, l’IGN a lancé un appel au don pour la sauvegarde de ce patrimoine.

Visit and Run Marseille

Le Palais du Pharo

En suivant la route, on quitte le bord de mer pour y retourner au niveau du Palais du Pharo. Construit sur les ordres de Napoléon III pour l’impératrice Eugénie, le palais offre une vue imprenable sur le littoral. Bien que la construction débuta en 1858, le palais du Pharo n’était toujours pas fini en 1871 lors de la chute de l’empereur. Le couple ne l’habita donc jamais.

Visit and Run Marseille

Après avoir servi d’hôpital pour les cholériques et les tuberculeux, la bâtisse sert aujourd’hui de centre de congrès.

Le parcours se poursuit jusqu’au port, pour finir sous l’Ombrière de Norman Foster, lieu adulé par les photographes en herbe.

Entre histoire, mer et  diversité culturelle, Marseille sait nous montrer ses différents visages, non sans mal avec son parcours vallonné. Mais l’effort en vaut le soleil et les vues sublimes, deux éléments très appréciés pour …

(Par)courir le monde autrement !

Camille CourtenVert de Visit and Run

3 réflexions au sujet de “Marseille aux mille visages”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s