New Balance Hierro V3
Entraînements, Running

Test des New Balance Hierro V3

Il y a quelques temps, j’ai eu la chance d’être invitée à un évènement presse New Balance, pour la sortie de leur nouvelle chaussure trail : la Hierro V3. N’étant pas vraiment toujours à l’affût de la nouveauté, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Je fus donc surprise par le look massif et coloré de cette basket aux jolies promesses.

Le soir de la présentation, faite par Vincent Viet, ambassadeur New Balance, nous sommes allés faire un tour dans le Parc Saint-Cloud à Paris pour la tester. Les terrains étaient encore boueux des pluies de la veille, de quoi bien tester leur accroche.

Cependant, changeant peu de chaussures en principe (j’aime les user jusqu’au bout avant d’en acheter de nouvelles), j’ai préféré les tester sur plus long terme pour vous en rendre un avis plus pertinent. Après plusieurs entraînements avec les Hierro V3 aux pieds, une course (avortée) à la Sainte-Victoire, et 3 semaines aux pieds à travers le Québec, j’ai pu tester la dernière paire trail de New Balance dans toutes les conditions ; sur du long, du plus court, du chemin, du caillou, de la boue, de la neige … et même sur route !

Les chaussures trail New Balance Hierro Fresh Foam V3

Sur le papier,  la chaussure donne ça :

  • Poids : 286g
  • Drop : 8mm
  • Type de foulée : Universelle (parfait pour y glisser mes semelles !)
  • Distance conseillée : jusqu’à l’ultra
  • Conception sans coutures avec chaussettes pour s’adapter au mieux
  • Empeigne HypoSkin (maintien et confort)
  • Semelle intermédiaire Fresh Foam (amorti et confort)
  • Semelle extérieure Vibram avec crampons

Mis à part le drop (annoncé à 4mm le soir de la présentation) et le poids un petit peu trop lourd, elles ont l’avantage d’un bon amorti (appréciable sur le long quand on commence à fatiguer) et de la chaussette qui permet un bon maintien et d’éviter les graviers indésirables dans la chaussure.

La Hierro V3 en entraînement

En entendant dire qu’elles s’adapteraient très bien pour des trails cailloux, je me dis qu’il faut absolument que je les essaye en entraînement pour le trail Sainte-Victoire, haut-lieu de la caillasse. Et belle surprise, par rapport à mes habituelles Saucony Peregrine 7, je ne ressens que peu ou pas de fatigue. Effets de l’entraînement, ou résultat de l’amorti de la chaussure … après discussion avec des habitués je mise sur la deuxième solution.

Pour autant, lors d’une sortie dans les hauteurs autour de Nice, lorsque je me retrouve les pieds dans la neige, je regrette l’accroche agressive de mes Saucony Peregrine 7. Les Hierro V3 supportent sûrement beaucoup de terrain mais ne sont pas les plus efficaces dans la neige.

New Balance Hierro V3

La Hierro V3 sur le Trail Sainte-Victoire

Malgré mon arrêt forcé lors de la course, j’aurais tout de même couru 42km et 2500D+ avec les Hierro. Une véritable réussite, avec un amorti performant, une accroche et une tenue aux pieds vraiment agréable.

Les Hierro V3 ne sont pas les baskets de trail les plus dynamiques sur le marché, mais pour autant, elles sont vraiment très appréciables sur le long. Je n’ai eu aucunes douleurs articulaires, alors que généralement je sens un peu mes genoux qui « tapent » au bout de quelques heures de course.

New Balance Hierro V3

La Hierro V3 en expédition au Québec

Dernièrement, je suis partie un peu plus de trois semaines en périple à travers le Québec. De Montréal aux parcs nationaux, j’avais besoin d’une paire polyvalente, qui puisse me servir lors de mes randonnées, mais aussi mes sorties trail, ou encore quand j’irais courir sur bitume à Montréal ou Québec City. Bien que cela puisse passer pour une hérésie pour certains, pour moi, il est important que mes chaussures puissent s’adapter  à toutes situations.

Après de rapide recherche, je comprends qu’il n’est pas « grave » de courir avec ses chaussures de trail sur du bitume ; moins de dynamisme, une usure peut-être plus rapide, mais la possibilité de courir avec tout de même. Soit, lors de ce voyage, je n’ai pas cherché la performance. La Hierro V3 m’a donc chaussé tout le long, tous les jours, et sur toutes mes sorties running. Une cohabitation très rapprochée qui s’est plutôt bien déroulée.

Sa lourdeur ne m’a beaucoup ennuyé sur route, même si à la fin, j’avais envie de mes petites baskets légères. Son accroche a été parfaite dans la boue et la neige des sentiers printaniers des parcs nationaux. Seul bémol, quand mes pieds étaient mouillés, la tige en caoutchouc ne m’a pas semblé ni efficace, ni efficace pour l’évacuation / le séchage des chaussures. J’ai donc, certains matins, remis mes pieds dans des chaussures humides, ce qui n’a pas privilégié les bonnes odeurs.

New Balance Hierro V3

Résumé du test :

  • Stabilité : 9/10
  • Dynamisme : 6/10
  • Maintien : 9/10
  • Confort : 8/10
  • Amorti : 9/10
  • Esthétisme : 6/10
  • Rapport qualité/prix : 8/10

Note total : 7,8/10

Une bonne chaussure amortissante trail pour …

(Par)courir le monde autrement !

Camille CourtenVert de Visit and Run

1 réflexion au sujet de “Test des New Balance Hierro V3”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s