Courir en club d'athlétisme
Entraînements, Running

Mes débuts en club d’athlétisme

La course à pied est un des sports les plus populaires du moment, c’est indéniable. Entre la liberté de courir quand on veut, où on veut, le faible investissement (une simple paire de basket), et son apparente facilité de pratique, le running est une passion très partagée … mais où la pratique en club paraît réservée aux seuls aguerris. Pourtant, la pratique en club d’athlétisme peut vous apporter beaucoup, et je vous dis pourquoi.

Comment j’ai commencé la course à pied

J’ai commencé la course à pied au collège. A l’époque, avec l’équipe du collège, j’ai participé à quelques compétions d’athlétisme et quelques cross, mais sans avoir un entraînement poussé « type club ». Je me marrais, c’était marrant, un peu difficile, et surtout il n’y avait aucune pression.

Par la suite, j’ai continué à courir comme ça : sans pression. Je n’avais pas la notion de performance à outrance. J’essayais d’aller plus vite sur le même parcours, ou de faire un peu plus de kilomètres le week-end, mais rien de plus. Et j’ai continué comme ça pendant des années.

Comment j’ai commencé les entraînements spécifiques

Le premier plan d’entraînement spécifique que j’ai suivi, c’était pour mon premier marathon : le marathon de Nice-Cannes. Je commençais à me fixer des objectifs, et ça a changé la donne. J’ai commencé à suivre d’autres plans, mais toujours toute seule. Et pour les périodes entre deux entraînements spécifiques, c’était totalement au feeling.

Pendant environ deux ans, mes entraînements ont été irréguliers, mais ma progression notable (comme j’ai pu le constaté sur Marseille-Cassis !). Et j’ai commencé à avoir des objectifs plus grands.

Courir en club d'athlétisme

Pourquoi j’ai commencé à courir en club d’athlétisme ?

Si je vous raconte tout ça, c’est pour que vous compreniez le cheminement qui m’a mené vers l’envie de devenir licenciée en club d’athlé.

J’ai toujours aimé la liberté de la course à pied ; n’avoir besoin que d’une paire de basket et pouvoir courir où on veut, quand on veut. Courir seule, au bout du monde ou au bout de sa porte. J’ai toujours crié haut et fort que prendre ma voiture pour aller courir, c’était pas pour moi. Et pour depuis quelques semaines, c’est ce que je fais … et vous savez quoi ? J’adore !

Courir en club d'athlétisme

Je me suis tournée vers un club  dont le coach pourrait m’entraîner pour mes objectifs trail. Et je me suis mise à faire de la piste 2 fois par semaine et une séance de cross le week-end (saison oblige).

Les avantages à courir en club d’athlétisme

La motivation

Avec l’hiver qui arrive, ma motivation baisse inévitablement. Mais savoir qu’on sera plusieurs dans la même « galère », qu’on se retrouvera sur le tartan avec le sourire, qu’il fasse froid, ou qu’il pleuve … ça aide à ne plus réfléchir et à chausser ses baskets direction le stade. C’est un vrai plus, surtout pour les entraînements à la nuit tombée.

L’entraînement ciblé

Malgré la diversité de profils (oui je vous assure qu’il n’y a pas que des athlètes aguerris en club !), l’entraînement s’adapte à chacun.  Par groupe de niveau, par objectifs, on court tous ensemble mais chacun à son allure. Et puis l’avantage d’une piste, c’est que malgré la différence d’allure, on finit tous par se croiser et s’encourager.

Courir en club d'athlétisme

La vie sociale

Etant à mon compte, et de nature plutôt solitaire, je suis plutôt adepte des runs en solo. Seulement voilà, malgré le partage sur les réseaux, la vie sociale peut parfois se retrouver limitée dans de telles conditions. Aller à l’entraînement c’est ma « pause-café » de l’employé. C’est mon moment de rencontre et de papotage avec des collègues (et pourquoi pas de futures amitiés).

Les courses

En club, on peut se motiver ensemble à faire des courses. Ça peut être la petite course locale que untel connaît, ou ce cross régional où on ne peut participer que si l’on fait partie d’un club justement  (et donc pas de dossard à payer en plus de la licence). Et l’air de rien, c’est un nouveau champ des possibles qui s’offre à vous.

La sécurité

Courir à plusieurs, la nuit, en hiver, ça rassure. Je suis pourtant la première à crier à l’injustice ou au sexisme quand on fait les gros yeux parce qu’une fille court seule et/ou en short. Pourtant, soyons honnêtes, des regards lourdeaux et des mots disgracieux, on peut en entendre quand on court seule. Ce ne sont pas des conditions qui m’empêcheront de courir, mais si on y rajoute la nuit … j’ai plus vite peur. Courir en club me permet de me sentir en sécurité.

Courir avec un club d’athlétisme présente donc plusieurs avantages. Cela va surement me permettre de progresser, mais pour ça je reviendrais avec un autre article avec un peu plus de recul.

En attendant, continuons à …

(Par)courir le monde autrement !

Camille Courtenvert

1 réflexion au sujet de “Mes débuts en club d’athlétisme”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s